Vous utilisez un navigateur très ancien, et risquez de rencontrer des problèmes en utilisant notre site.
Vous pouvez mettre à jour votre navigateur ou utilisez votre smartphone pour revenir nous voir !

Les enjeux du secteur des hautes technologies

Chez éthi’Kdo, notre objectif est de vous proposer uniquement les marques et enseignes qui répondent au mieux aux enjeux environnementaux et humains de leur secteur. Mode, high-tech, jeux et jouets,... A partir des dernières études en date, nous décryptons pour vous les enjeux de tous les univers du cadeau pour vous proposer uniquement ce qui se fait de mieux. 

Zoomons maintenant sur les produits high-tech. Quels sont les enjeux de ce secteur ? Quelles sont les solutions et alternatives possibles ? Quels sont les labels et autres critères sur lesquels nous nous basons pour construire le réseau de marques et enseignes engagées que nous vous proposons ?

Les principaux enjeux environnementaux du secteur des hautes-technologies et les solutions de nos partenaires

L'analyse du cycle de vie d'un produit high tech 

L'analyse du cycle de vie est une méthodologie qui permet d'évaluer les impacts environnementaux d'un produit, de l'extraction des matières premières qui le composent jusqu’à son élimination en fin de vie, en passant par les phases de distribution et d’utilisation. Celle-ci peut être illustrée de la façon suivante : 

source : eco-conception.fr 

Elle permet ainsi de mettre en avant certaines étapes cruciales dans la vie d'un produit high tech qui ont un impact conséquent sur l'environnement. Nous avons retenus trois impacts principaux. 

1. L'Epuisement des ressources

De nombreuses ressources sont utilisées lors de la fabrication d’un appareil électronique : métaux, matières synthétiques, minéraux, ou encore eau, ce qui participe grandement au dérèglement climatique.

En effet, la fabrication de composants électroniques complexes exige beaucoup d'énergie, des traitements chimiques et des métaux précieux : le tantale pour les smartphones, ou encore l'indium pour les écrans plats LCD, et bien d’autres comme l’or ou l’argent. Ces minerais rares s’épuisent de plus en plus rapidement. 

En quelques chiffres : 

  • Sur toute l'eau consommée mondialement, 0.2% sont utilisés pour le numérique, soit 7,8 millions de m3, ce qui est lié aux étapes d’extraction des matériaux et de fabrication de l’énergie (1). 
  • Pour fabriquer un smartphone, il faut 70 matériaux différents, dont 50 métaux (notamment des métaux rares) (2). 

Les différents composants d’un smartphone : 

Source : Ademe

La fabrication d'un ordinateur avec un écran 2k nécessite l’utilisation de 800 kg de matières premières ou encore 500 kg pour une box internet (3). 

Ces ressources ne sont pas toutes renouvelables, notamment les métaux rares, et risquent de disparaître à très court terme, comme le montre le schéma de l’Ademe ci-dessous : 

Source : Ademe

2. Le processus de fin de vie - réduction des déchets

Avec la croissance fulgurante de l’industrie du numérique ces dernières années, il est de plus en plus difficile de gérer la fin de vie des équipements, car leur recyclage n’est pas si simple. Certains déchets électroniques non recyclés parcourent plusieurs dizaines de milliers de kilomètres, parfois illégalement, pour être détruits, comme les batteries au lithium qui ne sont pas recyclables. Pour minimiser les impacts du numérique, la convention de Bâle a été créée et précise que les déchets dangereux européens doivent être gérés au sein de l’Europe.

Pour avoir un ordre d’idée, il faut savoir que 400 millions de smartphones sont jetés par an alors que ce sont des déchets classés comme « déchets dangereux » et qu'en France, seuls 44% des déchets électriques et électroniques sont collectés pour être recyclés. 

Les solutions de nos partenaires : Réparation, rachat et recyclage des parcs informatiques des clients pour valoriser les DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) et leur donner une seconde vie.

3. Les émissions de gaz à effet de serre

Un des plus gros enjeux de l’industrie du numérique est l’émission de GES (Gaz à effet de serre) : 53% sont émis lors de la fabrication et 47% lors de l’utilisation. Par exemple, chaque PC nécessite 103 kg de CO2 générés lors de la fabrication sur les 156 kg émis sur l’ensemble de son cycle de vie (4). Ces émissions proviennent majoritairement de la phase d’extraction des différents matériaux, notamment les minerais. Également lors de la fin de vie des appareils quand ils sont acheminés vers des centres de recyclage lointains.

Les solutions de nos partenaires : Proposer des Fairphones ayant plus de composants recyclés. Reconditionnement de parcs informatiques en France et localement.

Les principaux enjeux humains du secteur des hautes technologies et les solutions de nos partenaires

1. Les conditions de travail

Dans certains pays, sur l’ensemble de la chaîne de production des équipements, les droits des travailleurs ne sont pas respectés. Il en est de même pour leur sécurité, comme par exemple lors de l’extraction des métaux dans les mines. Beaucoup d’ouvriers travaillent dans des conditions non conformes aux droits de l’Homme et aux normes internationales du travail selon la convention de l’OIT : pas de protection sociale ni syndicale, des salaires en dessous des minima vitaux, embauche d’enfants, horaires de travail non réglementés…

Les solutions de nos partenaires : Travailler avec des organismes respectueux des normes du travail, favoriser l’insertion professionnelle de personnes éloignées de l’emploi dans les entreprises de reconditionnement d’appareils, labels de respect des travailleurs... Il existe plusieurs normes qui aident les organisations à créer des objets ou services plus durables comme la norme ISO 26000 sur la responsabilité sociale, ISO 14000 sur le management environnemental…

2. La réduction de la fracture numérique

Aujourd'hui, de plus en plus d’actions du quotidien sont réalisées en ligne :  l’achat de produits, les procédures administratives qui se numérisent, le télétravail qui prend de l’ampleur, l’accès à l’information… Acquérir du matériel informatique est devenu presque indispensable, mais ces produits sont la plupart du temps coûteux et non accessibles à tous. Le numérique isole les personnes qui ne savent pas s'en servir ou vivent dans des zones géographiques non couvertes. On parle de fracture numérique (6). 

Les solutions de nos partenaires : Proposer du matériel reconditionné moins cher que la plupart des produits neufs, employer des personnes en insertion professionnelle. 

3. La surconsommation

Cet enjeu est applicable à toutes les catégories de produits, mais particulièrement au secteur des hautes technologies via l’obsolescence programmée : cette méthode vise à réduire la durée de vie d’un appareil pour augmenter son taux de remplacement et accélerer l’achat de produits neufs.

Les méthodes utilisées peuvent être techniques (nouvelles versions de langage informatique, nouvelles fonctionnalités disponibles lors de mise à jour incompatibles avec la version de l’appareil…) ou psychologiques (stratégies de vente, commerciales et marketing qui poussent à l’achat prématuré de nouveaux produits).

En quelques chiffres : 40 smartphones sont achetés par seconde dans le monde. En 2021 chaque européen possédait en moyenne 9 équipements numériques contre 5 en 2016 (3

En France, il existe désormais des lois concernant l’économie circulaire et l’obsolescence programmée. Celle-ci constitue un délit depuis 2015 avec la loi relative à la Transition écologique (5). 

Les solutions de nos partenaires : Avant tout, la majorité de nos partenaires agit contre l’obsolescence programmée en proposant à la vente des appareils reconditionnés. D’autres encore, prônent la sobriété en proposant simplement la location d'appareils. Dans un second temps, favoriser une stratégie de communication tournée vers la durabilité des produits et vers les enjeux environnementaux actuels, un service après-vente de qualité permettant la réparation du matériel.

D'autres enjeux du secteur des hautes-technologies

1. Des enjeux politiques

Grâce aux instances européennes et internationales, le numérique est de plus en plus réglementé. Mais dans certains pays, des tensions politiques apparaissent pour l’approvisionnement en matériaux, pour certains de plus en plus rares comme le cobalt ou le lithium (7). 

2. Des enjeux éthiques

En outre, le numérique fait face à une absence d’éthique, de plus en plus dénoncée à travers le monde comme l’utilisation de dark patterns pour tromper les utilisateurs, l’exploitation des données personnelles parfois opaques ou encore l’augmentation de la surveillance à travers la reconnaissance faciale par exemple. 

Conclusion 

Toutefois, pour finir sur une note positive, le numérique ne saurait être réduit qu’à des éléments qui ont un impact négatif sur l’environnement et sur la qualité de vie des femmes et des hommes. Il a également beaucoup apporté à l'humanité et possède de nombreux atouts comme par exemple le fait qu’il :

- limite massivement les déplacements (par les visio-conférences, le télétravail).

- accroît l’efficacité et optimise nos consommations d’énergie.

- modélise la biodiversité pour mieux la protéger.

- assure la résilience des territoires et des organisations.

- peut être un vecteur d’inclusion, notamment pour les personnes en situation de handicap visuel, auditif. On parle d’accessibilité numérique (8)

- permet de travailler ou de chercher du travail à distance. Cela concourt au développement des territoires.

- nous permet aussi de rester en contact avec nos proches, partout dans le monde.

Ainsi, malgré leurs conséquences sur la biodiversité et la société, les produits de haute-technologie sont devenus indispensables. Nous devons alors apprendre à les utiliser avec recul et modération. Faire durer nos équipements numériques constitue alors le geste le plus efficace pour diminuer leurs impacts : c’est pour cela que la plupart de nos partenaires proposent des produits reconditionnés ! 

Et n'oubliez pas, c'est en consommant moins, plus sobrement, plus raisonnablement, que l'on est le plus éco-responsable !

Découvrez la liste de nos partenaires accessibles grâce à la carte éthi’Kdo

Voici la liste des labels applicables à ce secteur :

 

NR : Le label NR est « le garant de la crédibilité » de votre démarche numérique responsable. Il permet d’identifier toutes les organisations qui s’engagent pour réduire l’impact du numérique. 

 

 

Blue angel : Créé en 1978, plus vieille certification environnementale du monde. Il s’applique au matériel informatique en vérifie : la prise en compte du recyclage dès la conception des produits, la diminution des pollutions lors de la fabrication du produit, la réduction de la consommation d’énergie, les émissions chimiques, le bruit et la prise en compte de la fin de vie du matériel informatique.

 

 

Certification « FSC » Forest Stewardship Council : Le but de la certification est la bonne gestion forestière et la traçabilité des produits dérivés. Le logo FSC garantit que le produit a été fabriqué avec des matières premières issues de forêts correctement gérées selon les principes des deux principales normes: gestion forestière et chaîne de contrôle.

 

Epeat (Electronic Product Environmental Assessment Tool) : Cet éco-label évalue les effets d'un produit électronique sur l'environnement sur plusieurs catégories :réduction/élimination des substances dangereuses, choix de composants respectant l’environnement, prise en compte de la fin de vie du matériel dès la conception, durabilité du matériel, recyclage.

TCO certified : Cet éco-label suédois couvre les PC, serveurs, téléphones mobiles et imprimantes sur 34 Critères: dont l'ergonomie du matériel, les émissions de champs électromagnétiques (écrans), la consommation d’énergie., la certification ISO 14001 du fabricant, le bruit, le respect de la directive RoHS ou encore la recyclabilité des matériels.

 

Normes ISO : L’Organisation internationale de normalisation est une organisation internationale non gouvernementale, indépendante qui réunit des experts pour élaborer des Normes internationales.  Les normes à propos des enjeux des hautes-technologies sont les suivantes : ISO 14001 – ISO 14040 – ISO 14044 ISO 14062 – ISO 25010 – ISO 27001 ISO 50001.

 

Longtime LabelLabel indépendant applicable internationalement spécialisé dans les produits électroménagers. Le label encourage la fabrication et la consommation de produits durables dans le temps et lutte contre l’obsolescence programmée. Il informe ainsi les consommateurs sur la longévitié, la robustesse et la réparabilité des produits tout en récompensant les fabricants qui mettent en avant des produits durables. 

 


Pour aller plus loin :

Sources citées dans l'article : 

(1) : Greenit : Empreinte environnementale du numérique mondial

(2) : Ademe - Guide Pratique : Impact du smartphone

(3) : Ademe - La face cachée du numérique 

(4) : Cidj.com - environnement : comment réduire l'impact des usages numériques au quotidien 

(5) : Loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique

(6) : Vie Publique - Fracture numérique : l'illectronisme touche 17% de la population

(7) : Usine Nouvelle - Tensions sur les matières critiques 

(8) Usabilis : Définition accessibilité numérique 

Autres sources : 

eco-conception - Analyse du cycle de vie

https://ecoinfo.cnrs.fr/

https://institutnr.org/

https://theshiftproject.org/

https://commown.coop/

https://www.ecodair.org/


Sur le même thème

La Charte éthi’Kdo

Où peut-on utiliser la carte éthi'Kdo ? 

Les enjeux du secteur des cosmétiques

Les enjeux du secteur du textile 

 

Quel cadeau écologique et solidaire offrir à la Saint Valentin ?
Pour ne plus avoir à choisir entre une belle preuve d’Amour pour votre compagnon.e et pour votre planète, suivez notre guide des cadeaux écologiques pour la Saint Valentin !...
Lire la suite
Ethi'Kdo fait peau neuve !
3 ans après son lancement, notre coopérative ne cesse de grandir : élargissement de notre offre aux coffrets restaurants et aux éco-gestes, multiplication des villes disponibles avec la carte éthi’Kdo, nouveaux partenaires emblématiques… Si notre Mission est restée la même, notre vision et nos am...
Lire la suite
Découvrez la méthode BISOU pour lutter contre la surconsommation
5 questions à se poser pour consommer moins, mais mieux ! Pour lutter contre la surconsommation, la nouvelle méthode BISOU, imaginée par l'influençeuse Marie Lasaladeatout, permet d'éviter les achats inutiles et/ou impulsifs....
Lire la suite
Les tops et flops des idées cadeaux pour Noel 2050
Nous sommes déjà le 21 décembre 2050 et angoisse ! Comme chaque année, il vous manque encore un cadeau pour l’un.e de vos proches… Après 28 années d’expérience dans les cadeaux éco-solidaires, éthi’Kdo est encore là (on l’espère) pour vous sauver et vous aider à trouver le présent parfait !...
Lire la suite